BLTC Press Titles


available for Kindle at Amazon.com


The Count of Monte Cristo

Alexandre Dumas


The Bhagavad Gita

Anonymous


The Story of Doctor Dolittle

Hugh Lofting


Further Adventures of an Irish R. M.

Edith Somerville and Martin Ross


Chaville historique

by Dassé (abbé.)

Excerpt:

Dans ces forêts, peu à peu, çà et là, parurent des villages. Au sixième siècle, on trouve Saint-Gloud (S. Clodoaldus), Issy (Isciacus), Chevreuse(Cavrosa), Jouy-en-Josas (Gaugiacus), Ursines (Idcina) (1).

Chaville ne parut qu'au neuvième siècle. Ce ne fut d'abord qu'une maison de campagne qu'y établit, vers l'an 800, l'évèque de Paris, nommé Inchadus; d'où le nom « Inchadi villa » qui, dans la suite, est devenu « Ghadivilla » et « Cativilla (2). »

Les évêques de Paris possédèrent longtemps cette

(1) Atlas hist. de Longnon, 20 livr., p. 112. — L'église et le village d'Ursines, situés près de Chaville, disparurent vers l'an 1674. Michel Le Tellier, seigneur de Chaville, fit relever l'église paroissiale à Velisy. L'église était sous le vocable de Saint-Denis. En 1407, le village ne comptait que 40 habitants environ. On voit encore au frontispice de l'église de Velisy les armes des Le Tellier.

(2) Hist. du dioc. de Paris, abbé Lebeuf, VIII, édit. 1757.

Ciuville. 1

villa et ses dépendances, car nous voyons Odon de Solliaco (1), qui occupa ce siège de 1196 à 1208, louer sa maison de Chaville « que des fossés entourent » à Archembaudus de Villa-Dauren (2).

En juillet 1228, c'est Vitte, évèque de Paris, qui confirme la vente faite à l'abbaye de Saint-Victor, par Jean Mareschallius, de Jouy, et son épouse Marie, moyennant cent livres parisis, de la dime qu'ils possédaient à Cbaville et à Ursines, tant en blé qu'en vin, comme étant sur le territoire de l'officialité de Paris (3).

Enfin, le 16 août 1269, nous voyons Roger de Villed'Avray faire hommage à l'évèque de Paris pour sa maison de Chaville, ses dépendances et sa grange (4).

De Valois, dans sa notice de la Gaule, fait dériver Chaville de « caput villœ ». Un pouillé du dix-huitième siècle traduit par « Calida villa ». Mais ces étymologies n'ont aucun caractère de vraisemblance.

Peu à peu les maisons se groupèrent autour de la villa d'Inchadus.

Au treizième siècle, les habitants étaient assez nombreux pour former une paroisse.

Au quatorzième siècle, on y comptait de 80 à 100 feux, soit de 350 à 400 habitants (5).

(1) Eudes de Sully.

(2) Ville-d'Avray. — Cart. N.-D. de Paris, Guérard, I, 6.

(3) Arch. nat., O1 3825.

(4) Cart. N.-D. de Paris, Guérard, I, 176.

(5) Ce mot est le plus souvent employé dans le sens de famille, maison. On comptait généralement quatre personnes par feu.

Mais les guerres, les mortalités, les vexations des prévôts fermiers de Châteaufort ruinèrent à ce point le pays, qu'au commencement du quinzième siècle, il ne s'y trouvait plus que sept feux, soit environ 28 habitants. C'est ce que nous apprennent des lettres patentes du roi Charles VII, en date du 14 juillet 1401: « La ville de Chaville, qui est au grand chemin pour venir de Normandie et de Bretagne à Paris, passant par Châteaufort, y est-il dit, a esté anciennement bonne ville, bien habitée, et peuplée de 80 à 100 feux, où les repassants trouvaient moult bien leurs vivres et estoyent bien logiez. Néanmoins, pour le présent, il n'y est demouré que sept feux ou environ, et s'en sont allez et enfuis hors d'icelle ville tous les autres habitants, tant pour les faits des guerres et mortalités au pays, comme pour plusieurs vexations des prévôts fermiers de Châteaufort (1). »


... from the RetroRead library, using Google Book Search, and download any of the books already converted to Kindle format.

Browse the 100 most recent additions to the RetroRead library

Browse the library alphabetically by title

Make books:

Login or register to convert Google epubs to Kindle ebooks

username:

password:

Lost your password?

Not a member yet? Register here, and convert any Google epub you wish


Powerd by Calibre powered by calibre