BLTC Press Titles


available for Kindle at Amazon.com


Some Experiences of an Irish R. M.

Edith Somerville and Martin Ross


My Man Jeeves

P. G. Wodehouse


The Count of Monte Cristo

Alexandre Dumas


Tao Te Ching

Lao Tzu, James Legge (trans.)


Contes populaires

by Paul Stevens

Excerpt:

Accourt au trot messire loup,

S'imaginant faire un bon coup.

Mais il trouve la porte close.

Il frappe doucement. L'ânon,

Dernier enfant du moribond,

Quittant le chevet de son père,

Va regarder par le guichet

Pour reconnaître qui c'était : —" Eh bien ! mon cher enfant, d'une voix familière " Lui dit le loup, comment va la pauvre santé " De l'auteur de vos jours ?... Quelle est sa maladie ?.... " Serait-il assez bas qu'on craindrait pour sa vie?... " Mais ouvrez donc, mon fils, je me suis tant hâté

" Que j'en sens un point de côté...."

—" Merci de votre politesse, " Répond le jeune ânon en lui riant au nez ; " Mon père est beaucoup mieux que vous ne souhaitez " Et s'occupe si peu des gens de votre espèce

" Qu'il vous exhorte de son lit

" A tirer vos grègues de suite !...."

Aujourd'hui que de gens de pareil acabit
Font aux mourants même visite !....

L'AIGLE ET LA TORTUE.

—" Laisse-moi dans les airs m'élever avec toi,

" Disait une fois la tortue " A l'oiseau-roi." —" Badinez-vous ? pauvre ingénue, Lui répond en riant l'oiseau de Jupiter.

" Vous n'êtes pas d'ailes pourvue, " Partant vous ne pouvez vous promener dans l'air ? —" N'importe, repartit insistant davantage " Dame tortue aussi pesante que peu sage :

" J'ai hâte de juger comment

" L'on se comporte au firmament. " De grâoe, enlève-moi, ne fut-ce qu'un instant..." —" Soit, vous le désirez, je vais vous satisfaire..."

Et le ministre du tonnerre
Emportant cette masse en son vol glorieux

Jusqu'au plus haut des cieux,
La laisse comme un plomb retomber sur la terre.

Sottes gens pleins d'orgueil et de faibles moyens,
Lorsque je vous vois dans la rue

Singer les grands seigneurs et n'être qu'arlequins,
Je vous compare à ma tortue !....

LE SOLEIL ET LA BRUME.

Le soleil, quittant notre terre,

Allait porter plus loin ses feux

Et réveiller l'autre hémisphère ;

Quand tout à coup devant ses yeux

S'étendit un nuage intense

De nauséabondes vapeurs

Flétrissant les plus belles fleurs

Sous sa délétère influence :

" Misérable !" dit le soleil, " Maintenant que je pars, tu viens sur la nature " Répandre tes poisons et flétrir sa parure

" De ton souffle pestilentiel !...

" Va ! ton triomphe est éphémère :

" Demain les flots de ma lumière

" T'anéantiront à jamais!..."

Il en est ainsi du Progrès. En vain pour entraver sa marche inexorable, Se dressent l'Ignorance à l'aspect indomptable,

Le Fanatisme au bras sanglant Et la troupe des maux qui va l'accompagnant ; Le char marche toujours en sa route assurée, Rien ne peut l'arrêter ; tout cède devant lui. Par son flambeau puissant l'ère régénérée Verra luire le jour où la flamme sacrée Chassera nour touiours les ombres d'aujourd'hui

LE LOUP ET L'ÂNE.

Un loup rôdait près d'une étable,

Quand il entendit tout à coup Le brave Aliboron lui crier par un trou : " Brigand!... traître assassin ! tueur impitoyable " De faibles agnelets, de timides brebis, " Je te crache au visage !... approche, qu'on te brise

" Ta tête scélérate et tes membres maudits


... from the RetroRead library, using Google Book Search, and download any of the books already converted to Kindle format.

Browse the 100 most recent additions to the RetroRead library

Browse the library alphabetically by title

Make books:

Login or register to convert Google epubs to Kindle ebooks

username:

password:

Lost your password?

Not a member yet? Register here, and convert any Google epub you wish


Powerd by Calibre powered by calibre