BLTC Press Titles


available for Kindle at Amazon.com


Novalis Including Hymns to the Night

Novalis, George MacDonald, Thomas Carlyle


The Revolt of the Netherlands

Friedrich Schiller


My Man Jeeves

P. G. Wodehouse


Paradoxes of the Highest Science

Eliphas Levi


Cours complet de littérature moderne, 1

by Édouard Mennechet

Excerpt:

Si d'un côté le dessein était noble et grand, l'en'freprise, d'autre part, était périlleuse en proportion même de la grandeur du but et de la gloire attachée au succès. Mais, il faut le dire, Edouard Mennechel était mieux placé peut-être que nul autre pour tenter cette difficile épreuve. Adonné de bonne heure aux travaux littéraires et deux fois couronné par l'Académie française à un âge où d'ordinaire le goût est à peine formé; haut placé naguère dans la faveur de deux rois, dont le premier était bon juge du mérite ; non moins recherché pour la no» blesse et la rare honnêteté de son caractère que pour le charme et l'urbanité de son esprit; d'une constance de sentiments, dans les jours difficiles, et d'une fidélité, peut-êtrc excessives, que ceux-là même qui les déploraient ne pouvaient s'empêcher d'estimer et d'admirer; aimé de tous, parce qu'il était sans haine et sans hostilité contre les personnes, sans fiel et sans amertume dans ses regrets, il rencontra dans toutes les opinions la plus vive sympathie, lorsque, ruiné par une révolution qui lui offrit en vain de réparer le dommage causé à sa fortune, il retourna aux études de sa jeunesse, el consacra désormais à des travaux sérieux et utiles les ressources d'un esprit mûri par les événements plus encore que par les années. Il préluda, par la fondation d'un immense recueil, le Plutarque français, et par la publieation d'une Histoire de France qui lui valut une troisième couronne académique, au travail qui devait être son dernier labeur et comme son testament littéraire. Tel fut, dès le début de son cours, le retentissement de la parole d'Edouard Mennechet, que l'enceinte où il professait devint trop étroite pour le publie avide de l'entendre : pendant toute la durée de son enseignement, un auditoire choisi se pressa à ces conférences, dont le mérite était encore rehaussé par le charme toutpuissant d'une diction qui eût suffi à les rendre célèbres. Cependant le professeur n'improvisait point ; et cette circonstance rendra le succès de ses leçons d'autant plus extraordinaire, aux yeux de ceux qui savent tout ce que la parole improvisée emprunte de puissance au sympathique échange d'impressioiis cl de sentiments qui s'établit incessamment entre l'orateur et l'auditeur. Entré tard dans la carrière oratoire et se méfiant de ses forces, Edouard Mennechet ne voulut pas livrer le succès d'une idée aussi utile, aussi féconde, au hasard d'un essai qui eût pu le compromettre ; il prit le parti d'écrire et de lire toutes ses leçons. Nous nous félicitons

à

aujourd'hui de cette méfiance, sans doute exagérée; car c'est à elle que nous devons de pouvoir donner sans altération ces brillantes études qui ont captivé, cinq années durant, un public dont la constance était plus douteuse que l'intelligence et le goût.

Les leçons que nous publions forment une histoire complète des productions littéraires de l'Europe moderne : elles embrassent les poésies celtiques, Scandinaves, bretonnes et romanes ; et les littératures française, italienne, espagnole, portugaise, anglaise et allemande, depuis leur origine jusqu'à la fin du dix-huitième siècle. Aucun autre livre ne présente un pareil ensemble d'enseignement.

Tous les amis des saines doctrines littéraires s'applaudiront avec nous de ce que ce grand travail ait pu être achevé avant que la mort eût glacé la main qui l'avait entrepris. Ce fut aussi, nous voulons l'espérer, un motif de consolation pour Edouard Mennechet, dans l'instant que, si jeune encore, il quittait tant d'êtres aimés auxquels sa vie était si

Les littératures de la Grèce et de Kome nous apparaissent dans toute leur gloire dès les plus anciens monuments qu'elles nous ont laissés. Il en est ainsi de lalittérature hébraïque. Là; c'est par l'Iliade, le plus beau des poèmes, que commence cette série de chefs-d'œuvre que la Grèce a légués à notre admiration ; ici, c'est la Genèse, la plus grande, la plus sublime des histoires, qui est devenue la source féconde où se sont abreuvées, sans l'épuiser jamais, les plus hautes intelligences. Les lettres romaines elles-mêmes, dans leur trop servile imitation des lettres grecques, nous offrent tout d'abord, dans Plaute et Térence, deux poètes qui ne furent surpassés plus tard qu'en dehors de la carrière oùlils étaientrestés sans rivaux. On pourrait donc croire, à juger dela littérature de l'antiquité par ses monuments, que ce soleil s'est levé sans crépuscule et sans aurore, et qu'à l'obscurité la plus profonde a soudainement succédé la plus éclatante lumière. Telle a pu se révéler sans doute

l'inspiration à qui nous (levons les livres saints. Le génie de l'homme s'y déploie avec une magnificence qui semble émaner de Dieu même, et la puissance divine a pu d'un mot illuminer l'esprit de l'homme, elle qui d'un mot avait créé la lumière. Mais telle n'a point été la destinée .de l'esprit humain livré à ses seules inspirations; il a passé, comme le corps même qu'il habite, par tous les degrés que parcourt l'être qui naît à la vie, et ne devient homme qu'après une enfance souvent pénible et une jeunesse toujours laborieuse. Il s'est traîné long-temps sur la terre avant de pouvoir marcher droit en regardant le ciel ; il a long-temps bégayé, balbutié des mots sans suite et sans valeur, avant de pouvoir s'exprimer avec avec élégance. C'est lentement que se sont déve» les facultés dont il avait plu à Dieu de déposer le germe dans son âme. Les ténèbres qui l'environnaient ne se sont dissipées que peu à peu, et le soleil n'a lui à ses yeux qu'après un long enfantement de la lumière.


... from the RetroRead library, using Google Book Search, and download any of the books already converted to Kindle format.

Browse the 100 most recent additions to the RetroRead library

Browse the library alphabetically by title

Make books:

Login or register to convert Google epubs to Kindle ebooks

username:

password:

Lost your password?

Not a member yet? Register here, and convert any Google epub you wish


Powerd by Calibre powered by calibre