BLTC Press Titles


available for Kindle at Amazon.com


The Secret Doctrine, Volume II Anthropogenesis

H. P. Blavatsky


The Bhagavad Gita

Anonymous


The Worm Ouroboros

E. R. Eddison


The Story of Doctor Dolittle

Hugh Lofting


Guillaume Farel

by H.-B.-L. Carayon

Excerpt:

PROFESSEURS.

JIM. De FÉlice & , doyen, Morale et Eloquence sacrée.
Nicolas ^, Philosophie.
Sardinoux #, Exégèse et Critique du N. T.
PÉdÉzert , Littérature grecque et latine.
G. Bois, Hébreu et Critique de l'A. T.
Monod , Dogmatique.
Bonifas, Histoire ecclésiastique.

EXAMINATEURS

MM. Nicolas $, président de la Soutenance.
PÉdÉzert.
Sardinoux ft.
G. Bois.

La Faculté ne prétend approuver ni désapprouver les opinions parti

GUILLAUME FAREL

SA VIE. - SON ŒUVRE.

INTRODUCTION.

Sous le règne de François Ier, la France semblait prête à embrasser la réforme, et si elle ne le fit pas, ce fut la faute du roi. En effet, dans ce pays et à cette époque, la plupart des lettrés et des artistes, Marguerite, sœur de François I", et une foule d'hommes de toute classe et de toute condition applaudissaient aux idées nouvelles (1). Seulement François I", entretenu dans le luxe et les plaisirs par sa mère Louise de Savoie et le chancelier Duprat, devait fatalement se laisser conduire par ses deux conseillers, qui étaient asservis à la papauté, et ennemis de toute réforme. Aussi cette fâcheuse influence, contrebalancée par moments par celle de Marguerite, peut seule nous expliquer chez ce roi sa conduite, toujours indécise, et souvent contradictoire. Il fait preuve, en effet, à plusieurs

(1) Ath. Coquerel fils. Pourquoi la France ri est-elle pas protestante!

p. 8.

g

reprises, d'une grande indépendance à l'égard du clergé. Ainsi il crée, sur les conseils de Guillaume Budé , des chaires de grec et d'hébreu , malgré les protestations de l'Université ; car Noël Beda ou Bedier, syndic de la Sorbonne, disait que « le grec est la langue des hérésies, » et d'autres théologiens affirmaient que « l'hébreu conduit à judaïser. » Ce fut là l'origine du Collège de France, et cette « école laïque, gratuite, qui enseignait pour tous, libre» ment, en pleine lumière, à portes ouvertes, fit peu à peu » déserter le nid des chauves-souris, la Sorbonne (1). •» De même, la Sorbonne lui ayant signalé des docteurs hérétiques, il répondit : « Je ne veux pas qu'on inquiète ces gens-là. Persécuter ceux qui nous enseignent, serait empêcher les habiles gens de venir dans notre pays (2). » Mais, il faisait tout cela pour humilier la « moinerie. » II. alla même plus loin, et poussé par sa sœur, il consentit à lire les Évangiles ; seulement il n'en retira aucun profit, et il continua à vivre comme par le passé , parce que, dit M. Michelet, « jamais il n'y eut d'esprit moins théologique que François I" (3). »

Ce roi semblait donc favoriser les idées nouvelles, et cependant , il signait en même temps , avec Léon X, le fameux concordat qui, en donnant au roi la nomination aux évêchés et en rendant au pape le droit de percevoir les annates, vint détruire la pragmatique sanction de Bourges (4). Poussé dans cette voie par Duprat, il ne

(1) Miehelet. La Réforme, p. 379.

(2) Mimbour, p. 2.

(3) Michelet. La Réforme, p. 353.

(4) Cette pragmatique sanction établissait la supériorité des conciles œcuméniques sur les papes, rendait au chapitre la nomination des évo


... from the RetroRead library, using Google Book Search, and download any of the books already converted to Kindle format.

Browse the 100 most recent additions to the RetroRead library

Browse the library alphabetically by title

Make books:

Login or register to convert Google epubs to Kindle ebooks

username:

password:

Lost your password?

Not a member yet? Register here, and convert any Google epub you wish


Powerd by Calibre powered by calibre