BLTC Press Titles


available for Kindle at Amazon.com


Leaves of Grass

Walt Whitman


The Souls of Black Folk

W. E. B. DuBois


My Man Jeeves

P. G. Wodehouse


The Art of Worldly Wisdom

Baltasar Gracian


L'auberge de l'Ange-Gardien

by Sophie Ségur (comtesse de.)

Excerpt:

Comtesse de SEGL'R,
Née Hostopchine.

L'AUBERGE

DE L'ANGE-GARDIEN 

Il faisait froid, il faisait sombre; la pluie tombait fine et serrée ; deux enfants dormaient au bord d'une grande route sous un vieux chêne touffu : un petit garçon de trois ans était étendu sur un amas de feuilles; un autre petit garçon déTsïx ans, couché à ses pieds, les lui réchauffât de son corps; le petit avait des vêtements de laine, communs, mais chauds; ses épaules et sa poitrine étaient couvertes de la veste du garçon de six ans, qui grelottait en dormant; de temps en temps un frisson faisait trembler son corps: il n'avait pour tout vêtement qu'une chemise et un pantalon à moitié usés; sa figure exprimait la souffrance, des larmes à demi séchées se voyaient encore sur ses petites joues amaigries. Et pourtant il dormait d'un sommeil profond; sa petite main tenait une médaille suspendue à'son cou par un cordon noir; l'autre main tenait celle du plus jeune

enfant; il s'était sans doute endormi en la lui réchauffant. Les deux enfants se ressemblaient, ils devaient être frères; mais le petit avait les lèvres souriantes, les joues rebondies; il n'avait dû souffrir ni du froid ni de la faim comme son frère aîné. 4

Les pauvres enfants dormaient encore quand, au lever du jour, un homme passa sur la route, accompagné d'un beau chien, de l'espèce des chiens du mont Saint-Bernard.

L'homme avait toute l'apparence d'un militaire; il marchait en sifflant, ne regardant ni à droite ni à gauche; le chien suivait pas à pas. En s'approchant des enfants qui dormaient sous le chêne, au bord du chemjg, le chien leva le nez, dressa les oreilles, quitta son inmtre et s'élança vers l'arbre, sans aboyer. Il regarda les enfants, les_.flaira, leur léchaTes mains et poussa un léger hurlement comme pour appeler son maître sans éveiller les dormeurs. L'homme s'arrêta, se retourna et appela son chien:

« Capitaine! ici, Capitaine ! »

Capitaine resta immobile; il poussa un second hurlement plus prolongé et plus fort.

Le voyageur, devinant qu'il fallait porter secours à quelqu'un, s'approcha de son chien et vit avec surprise ces deux enfants abandonnés. Leur immobilité lui fit craindre qu'ils ne fussent morts, mais, en se baissant vers eux, il vit qu'ils respiraient; il toucha les mains et les joues du petit, elles n'étaient pas trèsfroides, celles du plus grand étaient complétement glacées; quelques gouttes de pluie avaient pénétré à travers les feuilles de l'arbre et tombaient sur ses épaules couvertes seulement de sa chemise.

« Pauvres enfants! dit l'homme à mi-voix; ils vont

Le voyageur, s'approchant de son chien, vit deux enfants, (l'age 4).

périr de froid et de faim, car je ne vois rien près d'eux, ni paquets ni provisions. Comment a-t-on laissé de pauvres petits êtres si jeunes, seuls, sur une grande route? Que faire? Les laisser ici, c'est vouloir leur mort. Les emmener ? J'ai loin à aller et je suis à pied: ils ne pourraient me suivre. »

Pendant que l'homme réfléchissait, le chien s'impatientait; il commençait à aboyer; ce bruit réveilla le frère aîné; il ouvrit les yeux, regarda le voyageur d'un air étonné et suppliant, puis le chien qu'il caressa en lui disant:

« Oh! tais-toi, tais-toi, je t'en prie; ne fais pas de bruit, n'éveille pas le pauvre Paul qui dort et qui ne souffre pas. Je l'ai bien couvert, tu vois; il a bien chaud.


... from the RetroRead library, using Google Book Search, and download any of the books already converted to Kindle format.

Browse the 100 most recent additions to the RetroRead library

Browse the library alphabetically by title

Make books:

Login or register to convert Google epubs to Kindle ebooks

username:

password:

Lost your password?

Not a member yet? Register here, and convert any Google epub you wish


Powerd by Calibre powered by calibre