BLTC Press Titles


available for Kindle at Amazon.com


The Secret Doctrine, Volume II Anthropogenesis

H. P. Blavatsky


The Secret Doctrine, Volume I Cosmogenesis

H. P. Blavatsky


Esoteric Buddhism

A. P. Sinnett


The Haunted Bookshop

Christopher Morely


L'histoire grecque racontée aux enfants

by Lamé Fleury (Jules Raymond, M.)

Excerpt:

Or il arriva, sous le règne de ce prince, qu'un nouveau déluge, semblable à celui d'Ogygès, couvrit une partie delà Grèce, et obligea les habitants de cette contrée à chercher un refuge sur les hautes montagnes du royaume de Deucalion, qui, les ayant accueillis favorablement, forma une grande nation de cette foule de Pélasges et d'aventuriers de tous pays, que leurs chefs avaient amenés en Grèce depuis un certain nombre d'années.

Les peuples de ce temps, qui étaient encore grossiers et ignorants, voyant, à mesure que les eaux se retiraient, Deucalion envoyer de nouveaux habitants dans les pays qu'elles abandonnaient, ne manquèrent pas d'attribuer à ce prince un pouvoir surnaturel. Ils racontèrent qu'après le déluge, Deucalion et sa femme Pyrrha, ayant été avertis par une voix du ciel que pour repeupler la terre, il leur suffirait de jeter derrière eux les os de leur mère, ramassèrent les cailloux qu'ils trouvèrent sous leurs pas, et, les lançant derrière leurs dos, ces pierres (qu'ils nommaient les os de la terre, mère commune de tous les humains) se changèrent aussitôt en hommes, qui en peu d'années couvrirent la Grèce entière de ouveaux habitants. Je n'ai pas besoin, sans doute, de vous faire remarquer combien cette fable est dénuée de toute vraisemblance; et si je vous l'ai rapportée, c'est pour vous apprendre sur quoi reposent la plupart du temps les récits mensongers qui environnent le berceau de presque toutes les nations.

Cependant Deucalion, étant venu à 1500 mourir, après avoir étendu sa puissance sur la plus grande partie du pays des Pélasges, laissa deux fils nommés AmphicTyon et Hellhv, qui partagèrent entre eux le royaume de leur père. Par suite de ce partage, Hellen donna le nom d'HELLADE à la contrée dont il devint possesseur, et celui d'HELLÈNES aux peuples qui s'y fixèrent. Quant à Amphictyon, dont le royaume s'étendait depuis les montagnes de la Thessalie jusqu'à l'Attique, ayant appris que des peuples voisins, auxquels on donnait le nom de Thraces, se préparaient à envahir ses Etats, il assembla les chefs des nations grecques pour les engager à s'unir entre eux contre les Barbares. Cette assemblée mémorable, qui reçut le nom de Conseil AmphictyoNique, du nom de son fondateur, se tint dans un lieu connu sous le nom de TherMopyles, ce qui voulait dire en grec: « Portes chaudes, » parce qu'il se trouvait dans cet endroit une source naturelle d'eau bouillante. Par la suite des temps, le conseil amphictyonique, auquel chaque peuple grec, deux fois par an, envoyait des députés chargés de délibérer sur le bien général, se réunit tantôt dans le bourg d'Anthéla, voisin des Thermopyles, tantôt dans une petite ville appelée DelPhes, située sur une haute montagne, où s'élevait déjà, du temps des fils de Deucalion, un temple célèbre consacré au dieu Apollon, qui, comme vous savez, n'était autre que le soleil.

A quelque temps de là, le roi Hellen, étant mort à son tour, laissa trois fils, nommés Dords, Eolus et Xtjthus, qui auraient dû partager en trois parts à peu près égales le royaume de leur père ; mais ces princes, au lieu de vivre en bonne intelligence, comme de bons parents, se brouillèrent entre eux, et les deux premiers obligèrent leur frère Xuthus à leur abandonner sa part de l'héritage paternel. Ce prince, suivi d'un petit nombre d'Hellènes, se vit alors contraint de chercher un refuge aux environs d'Athènes, où vivait à cette époque un roi nommé ErechThée, qui lui donna sa fille en mariage, et lui permit de bâtir dans l'Attique quatre villes pour s'y établir avec ses compagnons. Mais ceux-ci s'étant bientôt trouvés trop nombreux pour habiter un si petit pays, les fils de Xuthus, appelés Ion et Ach.*us, suivirent l'isthme de Corinthe, qui séparait l'Attique de l'Argolide, et envahirent cette contrée, où ils fondèrent deux nouveaux royaumes auxquels ils donnèrent les noms d'IoNiE et

d'AcHAÏE.

Par ces établissements successifs, mes 1440 enfants, le pays des Pélasges se trouva divisé entre quatre peuples ou tribus helléniques, qui se distinguèrent par les noms de leurs fondateurs. Ainsi les descendants de Dorus ou Doriens, et ceux d'Éolus ou Eoliehs, partagèrent l'ancienne Hellade en Doride et en Eolie, tandis que le nouveau pays où les fils de Xuthus s'étaient établis demeura aux Iohiens et aux Achéehs.

Un grand nombre de villes se trouvèrent ainsi fondées par les nations helléniques dans les divers pays qu'elles occupèrent; d'autres furent entourées par elles de murailles dont il existe encore aujourd'hui des débris remarquables.


... from the RetroRead library, using Google Book Search, and download any of the books already converted to Kindle format.

Browse the 100 most recent additions to the RetroRead library

Browse the library alphabetically by title

Make books:

Login or register to convert Google epubs to Kindle ebooks

username:

password:

Lost your password?

Not a member yet? Register here, and convert any Google epub you wish


Powerd by Calibre powered by calibre