BLTC Press Titles


available for Kindle at Amazon.com


The Adventures of Sherlock Holmes

A. Conan Doyle


The Bhagavad Gita

Anonymous


Through the Looking Glass

Lewis Carroll


The Pictorial Key to the Tarot

Arthur Edward Waite


La crise sud-africaine

by Abraham Kuyper

Excerpt:

Le bruit d'après lequel le prince d'Orange aurait vendu le Cap n'est qu'un faux bruit: les recherches historiques de M. Heeres l'ont démontré. Tout au contraire, son ministre des Affaires étrangères, Nagell, a résisté jusqu'au bout! Mais lord Castlereagh lui opposa sa déclaration formelle : « Notre parti est pris; c'est à nous dejuger ce qu'il nous convient de rendre ou de garder de vos colonies^. » La somme payée par l'Angleterre était destinée non pas à remplir la bourse princière, mais à dédommager le roi de Suède de la cession qu'il faisait de l'île de la Guadeloupe, ainsi qu'à la construction de fortifications contre la France sur sa frontière du Nord2. Les colons le comprirent bien

1. Werken van de Maatschappij van letterkunde,i8W-'J~i, p. 69.

2. Article additionnel de la convention de Londres, 1°, 2° et 3°; Lagemans, Recueil des Traités, etc., La Haye, 1858, t. I, p. 34-38.

ainsi. L'explication malveillante d'un abandon intéressé ne leur fut soufflée que plus tard. Mais, en ce temps-là, tous étaient encore convaincus que l'Angleterre avait forcé la main à leur mère-patrie. Et quand le prince d'Orange visita le Cap, en mai 1838, il fut acclamé par ses anciens compatriotes avec un enthousiasme frénétique. Dans l'occupation du Cap, en 1806, l'Angleterre vit non pas une question de droit, mais ce que M. Chamberlain devait, plus tard, baptiser du nom de ^aramountcy. Comme elle avait perdu ses riches colonies d'Amérique et sentait la nécessité de consolider les conquêtes du fameux Ilastings dans les Indes orientales, il lui parut indispensable de s'assurer, au Cap, une station navale. Le capitaine Robert Percival, — un de ses agents probablement1,—

1. Le même capitaine visita de la même manière Ceylan, qui, comme le Cap, était alors une colonie hollandaise, et que l'Angleterre convoitait. Son rapport sur Ceylan porte le titre identique & Account of Ceylon.

qui, dans un voyage, de reconnaissance, visita le Cap en 1803, n'hésita pas à le déclarer. « La prise de possession des ports du Cap, en effet, suffirait presque à réduire tous nos ennemis en notre pouvoir1. »

Cependant, ni en Amérique, ni au Cap, l'Angleterre n'a su gagner les sympathies de ses nouveaux sujets d'extraction hollandaise. Tout effort de fusion entre eux et elle s'est brisé contre la ténacité de la race des PaysBas. Même à présent, après deux siècles, en Amérique, l'animosité des gens d'origine néerlandaise contre l'Angleterre est demeurée tout aussi vive. Au Metropolitan Club de New-York, je les ai entendus discourir contre les injustices et les violences'de l'Angleterre comme on ne l'a jamais fait ni en Natalie ni à Prétoria. Quoiqu'ils aient maintenant

1. Account of the Cape, p. 330. Il ajoute : u Ces considérai ions, sur une grande partie de nos territoires, sont par elles-mêmes, indépendamment de toutes autres, certainement suffisantes pour justifier une tentative de prise de possession du Cap. » (P. 394.)

perdu jusqu'au souvenir de leur langue maternelle, partout cependant ils s'associent encore en unions, dites Rolland Societies. Leur origine hollandaise leur est comme un titre de noblesse dont ils sont fiers, et, lors de la grande guerre de l'Indépendance, ils ont scellé de leur sang leur aversion pour tout ce qui est anglais. Or, dès le commencement, la même chose s'est vue au Cap'.Le capitaine Percival en témoignait lui-même en 1803: « Un Anglais sera surpris de l'aversion et même de la haine que les Hollandais paraissent éprouver pour nous2. »


... from the RetroRead library, using Google Book Search, and download any of the books already converted to Kindle format.

Browse the 100 most recent additions to the RetroRead library

Browse the library alphabetically by title

Make books:

Login or register to convert Google epubs to Kindle ebooks

username:

password:

Lost your password?

Not a member yet? Register here, and convert any Google epub you wish


Powerd by Calibre powered by calibre