BLTC Press Titles


available for Kindle at Amazon.com


The Diplomatic Background of the War

Charles Seymour


Letters on the Aesthetical Education of Man

Friedrich Schiller


The Picture of Dorian Gray

Oscar Wilde


The Secret Doctrine, Volume I Cosmogenesis

H. P. Blavatsky


La poetique d'Aristote

by Aristoteles

Excerpt:

1* la daníe, dans les airs de flûte, dans les pieces de lyre & de tous les autres instrumens, & dans tous les ouvrages en proie ou en vers. Par exemple, Homère a fait les hommes-meilleurs, Cleophon les a fait tels qu'ils íont, & Egemon de Thaíòs qui a e'té l'inventeur des parodies , & Nicochares Auteur de la Deliade les ont fait plus méchans. Il en est de même des Poètes qui ont compoíe des Dithyrambes & des Nomes. C'est ainsi que Timothée & que Philoxene ont imité les Perles & les Cyclopes dans les pieces qui portent ce nom. Et c'est cela même qui constitue la différence qui est entre la Tragédie & la Comédie , car la première représente les hommes meilleurs & l'autre les repreíente plus me'chans.

RE MARQUE S

SUR

LE CHAPITRE SECOND.

i. Omme tous ceux qui imitent, imitent des atlions. ] Aristore pose cela comme un principe incontestable, il l'eit en effet, car il n'y a que les actions qui puiílènt être imitées.

2. Car les mœurs ne peuvent être distinguées que far ces deux qualité^ ] Ce Philosophe s'exprime d'une manière encore plus forte dans l'original, car les mœurs , dit-il, ne fe trou* vent que dans ceux qui font tels. C'est-à-dire, qu'à propre-.

C

ment parler, il n'y a des mœurs, que dans ceux qui font bons ou mechans. S'il y avoit des hommes qui tinflent le milieu, on ne pourroir pas dire qu'ils euflènt des mœurs, au moins leurs mœurs ne feroienc pas fènfibles, de par confequent elles ne pourroient pas faire le fujet d'une imitation 5 mais ce milieu ne fe trouve pas dans la nature, & la véritable Philofbphie prouve que tout eft ou vice ou vertu.

3. Ou meilleurs par rapport a nous, ou plus méchans , ou femblables. ] Il eft impofîible d'imaginer une qualité au-de-là de ces trois. Si les Poètes Ce tiennent dans l'exacte imitation des iiecles dont ils parlent, ils font les hommes fëmblables, c'eftà-diretels qu'ils font en effet $ s'ils ajoutent quelque choie à leur vertu, ils les font meilleurs , c'eft-à-dire, plus grands, plus vertueux, plus héroïques $ & s'ils en retranchent quelque chofe , ou qu'ils aggravent leurs défauts, ils les font plus méchans. Comme la féconde imitation eft capable de donner une noble émulation aux hommes , & de les porter à la vertu , les Thebains avoient fait une loy qui ordonnoit aux Peintres & aux Poètes, défaire toujours les hommes m eilleurs, & qui condamnoit à une grofle amende ceux qui les feroient plus méchans.

4. Polygnotus peignoit les hommes meilleurs. ] Elien confirme ce jugement d'Ariftote: car il dit, que Polygnotus peignoit toujours de grands fùjets, & qu'il vifoit à ïa perfection } & que Denys l'imitoit en tout hors dans la grandeur ithUù v nty4$ot4. Polygnotus étoit de PI fie de Thafos, & Denys étoit de Colophone, ils vivoient l'un & l'autre avant la X C. Olympiade, du temps de Xerxes, de Sophocle & de Socrate. Polygnotus avoit peint dans le portique appelle poicile^ la bataille de Marathon, gagnée par Miltiade, fur les Medes & fur les Perfes.

5. Paufon les peignoit plus mechans.] C'eft peut-être le jnême que Pline appelle Paufias 3 il étoit de Sicyone, & il fut le premier qui peignit les lambris lacunaria. Elien l'ap

{)elle Paufon , comme Ar iftote, & il raconte qu'un homme uy ayant demandé un tableau ou un cheval fe roula*


... from the RetroRead library, using Google Book Search, and download any of the books already converted to Kindle format.

Browse the 100 most recent additions to the RetroRead library

Browse the library alphabetically by title

Make books:

Login or register to convert Google epubs to Kindle ebooks

username:

password:

Lost your password?

Not a member yet? Register here, and convert any Google epub you wish


Powerd by Calibre powered by calibre