BLTC Press Titles


available for Kindle at Amazon.com


The Adventures of Sherlock Holmes

A. Conan Doyle


My Man Jeeves

P. G. Wodehouse


The Bhagavad Gita

Anonymous


Further Adventures of an Irish R. M.

Edith Somerville and Martin Ross


Le Tartuffe

by Molière

Excerpt:

AVEC

DE NOUVELLES NOTICES HISTORIQUES CRITIQUES ET LITTÉRAIRES

PAR M. ETIENNE

NOTICE
SUR LE TARTUFFE

DE MOLIÈRE.

Jja comédie du Tartuffe est un des chefs-d'œuvre de notre littérature, et sa représentation un des grands événemens de notre histoire : à aucune autre époque, peutêtre, un poëte n'aurait eu assez de courage pour l'entreprendre, un roi assez de force pour la permettre; c'était peut-être même la seule du règne de Louis xiv où ce prince pût s'en déclarer le protecteur.

Livré à toutes les séductions de la puissance et de l'amour, il se plaisait à orner le trône des lauriers de la victoire et des palmes du génie; un grand talent flattait son orgueil, tous les succès étaient des fleurons de sa couronne; il semblait qu'ils fussent les siens; et, se faisant une auréole de toutes les renommées, déjà il disait : L'État, c'est moi.

Un homme tel que Molière devait lui appartenir : le prince jugea le poëte, et le poëté jugea le roi. Louis ouvrit l'entrée de sa cour à l'auteur comique, comme s'il eût voulu lui fournir ses modèles, et s'associer ainsi à ses plus beaux ouvrages. De son côté, Molière, observateur profond, avait jugé qu'il avait besoin de flatter son maître pour avoir le droit de ne pas flatter son siècle : sous une minorité orageuse, il n'eût pas été libre d'exprimer une seule vérité, parce que chaque faction régnait à' son tour, et qu'elles étaient trop éphémères ou trop faibles pour supporter le ridicule. Obligées de soutenir les travers ou les vices du dernier valet qui porte leurs livrées, elles sont forcément intolérantes : aussi les temps des troubles civils sont-ils les plus funestes pour l'art de la comédie. Le despotisme d'un seul est encore préférable : hors ses propres faiblesses, il est possible qu'il livre toutes les autres aux libertés de la scène, et qu'ayant autour de lui les modèles, il aime à s'amuser de la ressemblance. Mais rien n'est funeste à la comédie comme ces époques où il existe mille tyrans subalternes, qui forment une espèce d'assurance mutuelle en faveur du ridicule. La critique d'un travers, quel qu'il soit, est toujours une personnalité contre quelqu'un d'important dans l'état ; ou, ce qu'il y a de pire, contre quelqu'un qui veut se donner de l'importance.

Ainsi, sous la minorité de Louis xiv, la comédie de mœurs était impossible; les Frondeurs, malgré leur nom, n'auraient pas souffert le moindre trait qui pût les blesser, et ce mélange singulier du libertinage et de la révolte, du goût de tous les plaisirs et du déchaînement de toutes les passions, ces guerres à la fois sanglantes et frivoles, ces magistrats en épée, ces évêques en uniforme, ces héroïnes de cour suivant tour à tour le quartier-général et la procession, ces beaux-esprits factieux improvisant des épigrammes au milieu des séditions, et des madrigaux au milieu des champs de bataille; cette physionomie de la société variée à l'infini; ce jeu forcé de tous les caractères, ce déplacement de toutes les positions, ce contraste de toutes les habitudes eussent été interdits au peintre comique qui y aurait trouvé des sujets si nombreux de tableaux pour en composer la galerie des mœurs de son temps.


... from the RetroRead library, using Google Book Search, and download any of the books already converted to Kindle format.

Browse the 100 most recent additions to the RetroRead library

Browse the library alphabetically by title

Make books:

Login or register to convert Google epubs to Kindle ebooks

username:

password:

Lost your password?

Not a member yet? Register here, and convert any Google epub you wish


Powerd by Calibre powered by calibre