BLTC Press Titles


available for Kindle at Amazon.com


My Man Jeeves

P. G. Wodehouse


Some Experiences of an Irish R. M.

Edith Somerville and Martin Ross


Theory of Colours

Johann Wolfgang von Goethe


The Diplomatic Background of the War

Charles Seymour


Le péril de l'Islam

by Louis Gustave Binger

Excerpt:

DES AGENTS DE PROPAGATION DE L'iSLAM. RÔLE

DES CONFRÉRIES.

Bien que l'on ne soit pas toujours d'accord sur les origines des confréries musulmanes, on peut en attribuer la création à une cause unique, au moins à l'origine.

Pendant un certain temps, les sectes et les confréries religieuses n'ont été que des écoles purement théologiques s'occupant de controverses religieuses, de divergences de doctrine, de questions abstraites, comme le libre arbitre par exemple.

Ce n'est que plus tard, et à une époque très récente, que leur caractère religieux s'est peu à peu modifié, et qu'elles se sont transformées en confréries politico-religieuses. Cette évolution est due à des causes purement historiques, et leur examen en est facile.

Après 1 évacuation de l'Espagne par les derniers Maures, les musulmans avaient espéré un moment que les Etats barbaresques avec l'Egypte, l'Arabie, la Syrie et la Turquie resteraient pour eux le refuge sacré de l'Islam, et qu'à l'abri du large fossé de la Méditerranée, ils pourraient

LE PÉRIL DE I.'lSLAM. 3

librement reconstituer un vaste empire politique et théocratiquc. Ils oubliaient bien vite que jadis, au temps du Khalifat, l'Etat avait péri à cause de la décentralisation inévitable, de la diversité des races asservies. Leurs souverains, apôtres plutôt que diplomates, avaient été incapables d'organiser leurs conquêtes, et leur politique entre eux n'avait été ni sage ni avisée. Ils ne se rendaient pas compte que ces mêmes causes continueraient à mener leurs Etats inévitablement à la désagrégation forcée.

N'ayant plus le prestige de la conquête, ni la cohésion que donne la force des armes et des succès militaires, ils ont succombé par la lassitude qui suit les grands efforts, la détente a été terrible. Très rapidement, ils se sont rendu compte que bien malgré eux ils devaient se borner à jouer un rôle très effacé, car ni les Etats barbaresques, ni leur prolongement vers l'Arabie et la Turquie, ne possédaient l'énergie nécessaire pour faire de grandes choses. L'effort même les avait épuisés.

Un état de lassitude aussi profond était bien fait pour faciliter l'éclosion de dissensions intestines, pour réveiller les discordes, faire revivre les luttes de prépondérance et hâter le morcellement en petits Etats.

C'est avec grand'peine que les sultans, beys ou pachas, maintenaient leur autorité; les liens de vassalité au Maroc, en Egypte et ailleurs se relâchaient. La Turquie elle-même voyait son prestige péricliter de jour en jour. Ce lamentable désordre obligea non seulement les souverains musulmans à bannir de leur ambition l'extension de leur autorité au dehors, mais les força même à chercher autour d'eux des appuis à leur propre politique intérieure, et ils s'adressèrent tout naturellement aux confréries religieuses. Et c'est ainsi qu'appelées à étayer de leur autorité le pouvoir temporel, ces associations se transformèrent peu à peu en confréries politico-religieuses. religion, il faut s'unir pour travailler à la rénovation de la foi.

Pour prix de leur appui moral, elles demandèrent et obtinrent un certain nombre de privilèges, entre autres l'exemption de l'impôt et l'inviolabilité pour les biens de la communauté. Elles furent ainsi tout naturellement amenées peu à peu à constituer des Etats dans l'Etat et à former une vaste féodalité.


... from the RetroRead library, using Google Book Search, and download any of the books already converted to Kindle format.

Browse the 100 most recent additions to the RetroRead library

Browse the library alphabetically by title

Make books:

Login or register to convert Google epubs to Kindle ebooks

username:

password:

Lost your password?

Not a member yet? Register here, and convert any Google epub you wish


Powerd by Calibre powered by calibre