BLTC Press Titles


available for Kindle at Amazon.com


Through the Looking Glass

Lewis Carroll


The Adventures of Sherlock Holmes

A. Conan Doyle


The Story of Doctor Dolittle

Hugh Lofting


Theory of Colours

Johann Wolfgang von Goethe


Les confessions de Saint Augustin

by Saint Augustine (Bishop of Hippo.)

Excerpt:

SAINT) AUGUSTIN,

TRADUCTION NOUVEllE

PAR M. DE SAINT-VICTOR,

AVEC UNE PRÉFACE
F AH M. L'ABBÉ DE LA MENNAIS,

ET UNE NOTICE HISTORIQUE SUR lES MANICHÉENS.

PARIS, CHARPENTIER, LIBRAIRE-ÉDITEUR,

29, RUE DE SEINE. 1841.

PAR M. L'ABBÉ F. DE LA MENNA1S.

De tous les ouvrages des Pères, le plus utile peut-être, dans ce siècle d'incrédulité, est celui où saint Augustin retrace l'histoire de sa vie, et confesse ses longs égarements. L'antiquité ecclésiastique ne nous a rien laissé de plus instructif et de plus touchant que ce récit des erreurs, des doutes, des anxiétés d'un grand esprit abandonné à lui-même, et que cette peinture des mouvements et des inquiétudes d'un cœur tourmenté de ses désirs, cherchant partout le vrai bien et ne le trouvant nulle part, jusqu'à ce qu'il se repose en Dieu. Il n'est personne qui ne se reconnaisse dans ce tableau si frappant et si animé : c'est l'histoire de chacun de nous, de ceux du moins dont la religion n'a pas toujours fixé, avec la puissante autorité qui lui appartient, les croyances et les sentiments. Toutes les pensées qui peuvent monter dans une raison sans règle, toutes les passions qui peuvent agiter une âme ardente et qui n'obéit à aucune loi, tous les remords qui peuvent la troubler, la joie amère des plaisirs du monde, l'inanité de ses espérances, les peines secrètes attachées à nos affections même légitimes, saint Augustin a tout éprouvé : homme extraordinaire, dont l'exemple semble suffire à l'instruction de tous les autres hommes.

Car enfin, dites, que voulez-vous? que cherchez-vous sur la terre? La vérité. Eh bien, voilà le génie le plus perçant, le plus étendu, le plus actif, qui, pendant une longue suite d'années, s'ap plique à cette recherche; et tandis qu'il veut tout voir, tout comprendre, tout soumettre à son jugement, il ne peut parvenir à rien de certain ; mais, flottant à tout vent de doctrine, passant perpétuellement d'une opinion à une autre, sans jamais sortir du doute, il ne trouve enfin le repos d'esprit que dans une pleine obéissance à l'Église qui commande la foi, et fait taire le raisonnement.

Est-ce le bonheur que vous cherchez? cet homme l'a cherché aussi ; il l'a cherché dans toutes les voies : dans la gloire, et il en a senti le néant; dans la science, et il en a reconnu la vanité; dans les plaisirs des sens, et il n'a recueilli que les angoisses et le dégoût; dans les liaisons intimes d'une amitié pure, mais toute humaine, et il a vu que cela aussi n'était que travail et affliction d'esprit '. Dans le monde, dans la solitude, quelque chose lui manquait toujours. Son cœur inquiet soupirait sans cesse après je ne sais quel bien immense, inconnu, qui existait puisqu'il en avait le désir, mais qu'il ne découvrait nulle part. 1l le demandait aux créatures, et les créatures lui répondaient : Ce n'est pas nous. Enfin une voix qu'il n'avait pas entendue encore, une voix aussi douce que puissante l'appelle, et son âme troublée se calme soudain ; le bien auquel il aspirait, Dieu, s'est montré à lui, et de ce moment il ne vit que | our Dieu, pour l'aimer, le bénir, pour célébrer ses miséricordes. Cet homme jusqu'alors nourri d'orgueil s'humilie ; cet homme naguère si enflé de sa science de vient docile comme un petit enfant; il croit, il prie, il obéit, il courbe toutes ses passions sous le joug de la loi divine, et une paix ravissante, une paix qui surpasse tout sentiment, est la première récompense de sa foi et de son amour. Plus d'anxiétés, plus de regrets, que celui de s'être égaré si longtemps loin de ce Dieu qui est seul la félicité véritable.

Et maintenant ! qui que vous soyez, rentrez en vous-même, interrogez-vous. Si saint Augustin, un si grand génie, une âme si élevée et si tendre, n'a pu trouver que dans la religion la vérité et le bonheur qu'il cherchait, les trouverez-vous ailleurs? Le pensezvous? Et si vous ne le pensez pas, que tardez-vous à suivre son exemple? Lisez attentivement ses Confessions : vous y verrez tous les liens secrets qui vous attachent encore à un monde qui vous pèse; vous y découvrirez tous les vains prétextes, tous les motifs frivoles par lesquels vous vous abusez vous-même, et qui vous arrêtent, pour ainsi dire, à l'entrée de la conversion. Profonde misère du cœur humain ! On veut être heureux ; on ne peut l'être qu'en soumettant sa raison à la foi, et ses désirs à l'ordre immuable ; on le sait, on l'avoue, et cependant ce n'est jamais sans un effort au-dessus de la nature qu'on renonce à la triste liberté de se corrompre et de se perdre. Tel est l'empire de l'orgueil sur l'homme, qu'il repousse la lumière qu'il n'a point créée, et prend en haine le bonheur même qui lui est imposé comme loi. Preuve effrayante de sa dégradation originelle! Quand le ciel ne demande, en quelque sorte, qu'à s'ouvrir pour le recevoir, quand il est maître, en obéissant, de s'en assurer la possession, il y a quelque chose en lui qui choisit et qui veut l'enfer.


... from the RetroRead library, using Google Book Search, and download any of the books already converted to Kindle format.

Browse the 100 most recent additions to the RetroRead library

Browse the library alphabetically by title

Make books:

Login or register to convert Google epubs to Kindle ebooks

username:

password:

Lost your password?

Not a member yet? Register here, and convert any Google epub you wish


Powerd by Calibre powered by calibre