BLTC Press Titles


available for Kindle at Amazon.com


Further Adventures of an Irish R. M.

Edith Somerville and Martin Ross


Theory of Colours

Johann Wolfgang von Goethe


The Souls of Black Folk

W. E. B. DuBois


The Bhagavad Gita

Anonymous


Les provinciales de Pascal

by Blaise Pascal

Excerpt:

sur le sujet des disputes présentes de la Sorborme.

De Paris, ce 23 janvier 1656.

Monsieur,

Nous étions bien abusés. Je ne suis détrompé que d'hier; (jusque-là j'ai pensé que le sujet des disputes de Sorbonne était bien important, et d'une extrême conséquence pour la religion. Tant d'assemblées d'une compagnie aussi célèbre qu'est la Faculté de Paris ', et où il s'est passé tant de choses si extraordinaires et si hors d'exemple, en font concevoir, une si haute idée, qu'on ne peut croire qu'il n'y en ait un sujet bien extraordinaire.

Cependant vous serez bien surpris, quand vous apprendrez par ce récit à quoi se termine un si grand éclat; et c'est ce que je vous dirai en peu de mots, après m'en être parfaitement instruit.

On examine deux questions :l'une de fait, l'autre de droit.

Celle de fait consiste à savoir si M. Arnauld est timéraire pour avoir, dit dans sa seconde Lettre: Qu'il a lu exactement le livre de Jansénius, et qu'il

i. Variantes: La Faculté de théologie de Paris.

n'y a point trouvé les propositions condamnées par le feu pape; et néanmoins, que comme il condamne ces propositions en quelque lieu qu'elles se rencontrent, il les condamne dans Jansénius, si elles y sont.

La question est de savoir' s'il a pu, sans témérité, témoigner par là qu'il doute que ces propositions soient de Jansénius, après que Messieurs les évoques ont déclaré qu'elles y sont*.

On propose l'affaire en Sorbonne. Soixante et onze docteurs entreprennent sa défense, et soutiennent qu'il n'a pu répondre autre chose à ceux qui par tant d'écrits lui demandaient s'il tenait que ces propositions fussent dans ce livre, sinon qu'il ne les y a pas vues, et que néanmoins il les y condamne, si elles y sont.

Quelques-uns même, passant plus avant, ont déclaré que, quelque recherche qu'ils en aient faite, ils ne les y ont jamais trouvées, et que même ils y en ont trouvé de toutes contraires; en demandant avec instancez que, s'il y avait quelque docteur qui les y eût vues, il voulût les montrer; que c'était une chose si facile, qu'elle ne pouvait être refusée, puisque c'était un moyen sûr de les réduire [tous, et M. Arnauld même : mais on le.leur a toujours refusé. Voilà ce qui se passa4 de ce côté-là.

De l'autre part se sont trouvés quatre-vingts docteurs séculiers, et quelques quarante moines mendiants", qui ont condamné la proposition de M. Arnauld, sans vouloir examiner si ce qu'il avait dit était vrai ou faux; et ayant même déclaré qu'il ne s'agissait

1. La question sur cela est de. savoir.

2. Ont déclaré qu'elles sont de lui.

3. Ils ont demandé ensuite.

4. S'est passé.

5. Religieux mendiants.

pas de la vérité, mais seulement de la témérité de sa proposition.

Il s'en est trouvé de plus quinze' qui n'ont point été pour la censure, et qu'on appelle indifférents.

Voilà comment s'est terminée la question de fait, dont je ne me mets guère en peine: car, que M. Arnauld soit téméraire ou non, ma conscience n'y est pas intéressée. Et si la curiosité me prenait de savoir si ces propositions sont dans Jansénius, son livre n'est pas si rare , ni si gros, que je ne le pusse lire tout entier* pour m'en éclaircir, sans en consulter la Sorbonne.


... from the RetroRead library, using Google Book Search, and download any of the books already converted to Kindle format.

Browse the 100 most recent additions to the RetroRead library

Browse the library alphabetically by title

Make books:

Login or register to convert Google epubs to Kindle ebooks

username:

password:

Lost your password?

Not a member yet? Register here, and convert any Google epub you wish


Powerd by Calibre powered by calibre