BLTC Press Titles


available for Kindle at Amazon.com


The Souls of Black Folk

W. E. B. DuBois


Theory of Colours

Johann Wolfgang von Goethe


The Secret Doctrine, Volume II Anthropogenesis

H. P. Blavatsky


Further Adventures of an Irish R. M.

Edith Somerville and Martin Ross


Nouveaux contes pour les enfants

by Bawr (Alexandrine-Sophie Goury de Champgrand, Mme. de)

Excerpt:

Depuis plusieurs mois Théodore recevait dans sa chambre deux petits camarades, les fils d'un ami de M. Denneville, qui sortaient les dimanches de leur pension et venaient passer la soirée avec lui, après avoir une chez leur père.

Ces soirées, qui se terminaient par une petite collation, amusaient prodigieusement Théodore; mais elles n'étaient pas toujours paisibles, attendu qu'il voulait y agir en maître absolu, et, bien que les deux frères fussent d'un naturel très-doux, il arrivait parfois qu'ils se révoltaient, ce qui amenait une querelle.

Un soir que Théodore n'avait point cessé de faire jouer les jeux qu'il lui plaisait de choisir, et que Jules et Alfred, tout en se plaignant d'une pareille tyrannie, avaient toujours fini par céder, l'heure du départ arriva. Jules était dans un coin de la chambre, s'arausant avec un bilboquet, lorsque Théodore vint le lui arracher des mains pour s'en amuser lui-même.

« Ce n'est pas honnête ce que tu fais là, Théodore, dit Alfred, qui avait douze ans et par conséquent se trouvait être l'aîné des deux autres.

— 11 fallait t'en demander la permission peutêtre? répondit Théodore d'un air moqueur. Est-ce que le bilboquet n'est pas à moi?

— C'est précisément pour cela, repartit Alfred, tu peux jouer avec tous lesjours. »

M. Hartmann était assis devant la cheminée, lisant un journal.

« Allons, allons, dit-il; au moment de se séparer, va-t-on se disputer encore, monsieur Alfred?

— Ce n'est pas moi qui ai commencé, monsieur, répondit le petit garçon en s'approchant du précepteur d'un air respectueux; il arrache le bilboquet à mon frère, sans même le lui demander. Il n'est pas du tout poli avec nous, et pourtant nous sommes bien complaisants pour lui.

— Cela est vrai, » dit M. Hartmann.

A ce mot prononcé gracieusement, Théodore devint rouge comme du feu, et fut saisi d'un violent mouvement de colère contre Alfred.

* Encore aujourd'hui, dit Jules, papa nous proposait de nous mener dans une maison où il y a des petites demoiselles qui dansent la polka avec nous, et nous n'avons point voulu y aller pour ne pas te laisser seul.

— Ah! cela m'aurait fait bien du chagrin! répliqua Théodore en partant d'un éclat de rire.

— Alors nous ne nous gênerons plus un autre jour, dit Alfred piqué au vif.

— Vous ferez comme vous voudrez; quand on a autant de joujoux que j'en ai, on n'est pas embarrassé pour trouver des camarades.

— Tu n'en as pourtant pas d'autres que nous, reprit Alfred; et, puisque tu crois que nous ne venons chez toi que pour tes joujoux, je t'avertis que nous n'y viendrons plus.

— Gela m'est bien égal.

— Eh bien, c'est dit, vois-tu? Viens, Jules. »

En parlant ainsi, Alfred prit son chapeau et partit avec son frère.

A peine étaient-ils sortis, que Théodore se mit à chanter de suite deux ou trois airs de danse, et à marcher en long et en large dans sa chambre, sans regarderune seule fois M. Hartmann. Puis il sonna le domestique qui le servait, tout en commençant à se déshabiller dans l'intention de se mettre au lit.

« Bonne nuit, Théodore, dit le jeune précepteur, prenant un flambeau pour passer chez lui.

— Bonne nuit, monsieur, » répondit Théodore.

Le lendemain matin, le jour était venu depuis près de trois heures, et M. Hartmann attendait encore que le petit garçon vînt lui dire bonjour dans sa chambre comme de coutume. Voulant lui laisser tout le temps qu'il faudrait pour dissiper son humeur, il n'entra chez lui que lorsqu'on eut sonné la cloche du déjeuner.


... from the RetroRead library, using Google Book Search, and download any of the books already converted to Kindle format.

Browse the 100 most recent additions to the RetroRead library

Browse the library alphabetically by title

Make books:

Login or register to convert Google epubs to Kindle ebooks

username:

password:

Lost your password?

Not a member yet? Register here, and convert any Google epub you wish


Powerd by Calibre powered by calibre