BLTC Press Titles


available for Kindle at Amazon.com


Letters on the Aesthetical Education of Man

Friedrich Schiller


The Bhagavad Gita

Anonymous


Mortal Coils

Aldous Huxley


The Characters of Theophrastus

Theophrastus


Oeuvres compl├Ętes

by William Shakespeare

Excerpt:

Au reste, ce n'est pas spontanément que Jean a commis une pareille usurpation. Il a été poussé à ce crime par sa mère, la reine Éléonore, une Médicis du Moyen Age, qui le domine comme Catherine dominait Charles IX. Cette horrible vieille est jalouse de sa bru, la belle Constance, veuve de Geoffroy, et c'est pourl'empêcher d'être régente qu'elle a fait déposséder son petit-fils par son fils. « La reine Eléonore, dit Holinshed, était irritée contre son neveu Arthur, plutôt par haine de sa mère que par une juste rancune contre l'enfant ; car elle voyait que, s'il devenait roi, sa mère Constance voudrait garder le pouvoir dans le royaume, jusqu'à ce que son fils fût en âge de régner. »

1 Holinshed.

L'Angleterre, la Normandie, le Maine, l'Anjou, l'Aquitaine reconnaissent la souveraineté de Jean, et il ne reste plus à Arthur que le duché de Bretagne. Mais Constance ne se résigne pas à cette tranquille dépossession de son fils ; elle réclame auprès de Philippe-Auguste ; le roi de France consent à soutenir les droits d'Arthur, mais à une condition, c'est qu'Arthur lui fera hommage pour toutes les provinces qu'il possède en France. Constance ayant accepté cette condition, Philippe n'hésite plus : il proclame Jean usurpateur et lui déclare la guerre.

Après huit mois de lutte, le roi de France s'est emparé de la Normandie, de l'Anjou, du Maine et de la Touraine. Mais que fait:il ? Au lieu de remettre ces provinces à son protégé, il les livre à son ennemi. Par le traité du 22 mai 1200, Philippe cède à Jean tous les domaines qu'il vient de conquérir, pourvu que Jean s'engage à les léguer après sa mort à la couronne de France. Pour gage de cet inique accommodement, négocié par la reine-mère Éléonore, un mariage est conclu entre le fils du roi de France et la nièce du roi d'Angleterre. « Finalement, les deux rois s'abouchèrent entre les villes de Vernon et des Andelys, et décidèrent le mariage entre Louis, fils de Philippe, et madame Blanche, fille d'Alphonse, roi de Castille, huitième du nom, et nièce du roi Jean par sa mère Éléonore '. » Quant à Arthur, il dut se contenter du duché de Bretagne et du comté de Richmond que les deux rois voulurent bien ne pas lui prendre.

Constance mourut en 1201, quelques mois après cette convention. Fut-ce de douleur? La chronique ne le dit pas.

Débarrassée de son infatigable rivale, la reine-douairière Éléonore regardait la cause d'Arthur comme perdue à tout jamais. Mais elle avait compté sans les passions de son fils, qui vinrent se jeter à la traverse de ses calculs. Dans un voyage qu'il avait fait en Aquitaine, le roi Jean était devenu éperdument amoureux d'Isabelle d'Angoulême, femme du comte de la Marche; il trouva tout simple de l'enlever et de l'épouser, bien qu'il fût déjà marié luimême. Le comte de la Marche dénonça cet outrage avec une fureur digne de Ménélas ; et, à son instigation, Philippe-Auguste déclara au nouveau Paris une seconde guerre de Troie. Voilà donc l'Angleterre et la France en feu, comme jadis la Grèce et l'Asie. Philippe reprit sous sa protection Arthur de Bretagne, et la lutte recommença avec plus d'acharnement que jamais. Tandis que le roi de France attaquait la Normandie, et le comte de la Marche l'Aquitaine, Arthur, alors âgé de quinze ans, envahissait le Poitou avec un bande de Bretons, pour tâcher de prendre son aïeule la reine Eléonore, qui s'était réfugiée dans le château de Mirebeau. Après quelques jours de siége, la vieille ennemie de Constance se disposait à capituler, quand, dans la nuit du 1" août 4202, le roi Jean, survenant tout à coup, fondit 'sur les assiégeants endormis et fit son neveu prisonnier dans son lit. Que devint le malheureux enfant entre les mains de son oncle ? Rappelez-vous comment les princes se traitaient alors; souvenez-vous d'Isaac l'Ange, aveuglé et détrôné tout récemment par son propre frère Alexis, et puis écoutez le récit d'Holinshed :

1 Holinshed.


... from the RetroRead library, using Google Book Search, and download any of the books already converted to Kindle format.

Browse the 100 most recent additions to the RetroRead library

Browse the library alphabetically by title

Make books:

Login or register to convert Google epubs to Kindle ebooks

username:

password:

Lost your password?

Not a member yet? Register here, and convert any Google epub you wish


Powerd by Calibre powered by calibre