BLTC Press Titles


available for Kindle at Amazon.com


The Diplomatic Background of the War

Charles Seymour


The Picture of Dorian Gray

Oscar Wilde


Novalis Including Hymns to the Night

Novalis, George MacDonald, Thomas Carlyle


The Secret Doctrine, Volume I Cosmogenesis

H. P. Blavatsky


Oeuvres compl├Ętes de Montesquieu: Lettres persanes

by Charles de Secondat Montesquieu (baron de)

Excerpt:

J'ai ouï parler d'une espèce de tribunal qu'on appelle l'académie française. Il n'y en a point de moins respecté dans le monde; car on dit qu'aussitôt qu'il a décidé, le peuple casse ses arrêts, et lui impose des lois qu'il est obligé de suivre.

,11 y a quelque temps que, pour fixer son autorité, il donna un codé de ses jugements. Cet enfant de tant de pères étoit presque vieux quand il naquit; et, quoiqu'il fût légitime, un bâtard, qui avoit déjà paru, l'avoit presque étouffé dans «a naissance. - .

Ceux qui le composent n'ont d'autres fonctions que de jaser sans cesse: l'éloge va se placer, comme de lui-même, dans leur babil éternel; et sitôt qu'ils sont initiés dans ses mystèrés , la fureur du panégyrique vient les saisir, et ne les quitte plus.

Ce corps a quarante têtes , toutes remplies de figures, de métaphores, et d'antithèses: tant de bouches ne parlent presque que par exclamation; ses oreilles veulent toujours être frappées par la cadence et l'harmonie. Pour les yeux, il n'en est pas question: il semble qu'il soit fait pour parler, et non pas pour voir. Il n'est point ferme sur ses pieds; carie temps, qui est son fléau, l'ébranle à tous les instants , et détruit tout ce qu'il a fait. On a dit autrefois que ses mains étoient avides; je ne t'en dirai rien, et je laisse décider cela à ceux qui le savent mieux que moi.

Voilà des bizarreries, *»*, que l'on ne voit point dans notre Perse. Nous n'avons point l'esprit porté à ces établissements singuliers. et bizarres: nous cherchons toujours la nature dans nos coutumes simples et nos manières naïves.

De Paris, le vj de la lune de Zilhagé 1715.

LETTRE L X X I V.
Usbek A Rica,

A

Il y a quelques jours qu'un homme de ma connoissance me dit: Je vous ai promis de vous'produire dans les bonnes maisons de Paris; je vous mène à présent chez un grand seigneur, qui est un des hommes du royaume qui représentent le mieux.

Que veut dire cela, monsieur? Est-ce qu'il est plus poli, plus affable que les autres? Non, me dit-il. Ah! j'entends; il fait sentir à tous les instants la supériorité qn'il a sur tous ceux qi!^ l'approchent: si cela est, je n'ai que faire d'y aller; je la lui passe toute entière, et je prends condamnation.

Il fallut pourtant marcher; et-je vis un petit homme si fier , il prit une prise de tabac avec tant de hauteur, il se moucha si impitoyablement, il cracha avec tant de flegme, il caressa ses chiens d'une manière si offensante pour les hommes, que je ne pouvois me lasser de l'admirer. Ah! bon Dieu! dis-je en moi-même, si, lorsque j'étois à la cour de Perse, je représentois ainsi, je représentois un grand sot! Il auroit fallu, Rica, que nous eussions eu un bien mauvais naturel pour aller faire cent petites insultes à des gens qui venaient tous les jours chez nous nous témoigner leur

bienveillance. Ils savoient bien qne nous étions au-dessus d'eux; et, s'ils l'avoient ignoré, nos bienfaits le leur auroient appris chaque jour. N'ayant rien à faire pour nous faire respecter, nous faisions tout pour nous rendre aimables: nous nous communiquions aux plus petits;'au milieu des grandeurs, qui endurcissent toujours, ils nous trouvoient sensibles; ils ne voyoient que notre coeur au-dessus d'eux; nous descendions jusqu'à leurs besoins. Mais lorsqu'il falloit soutenir la majesté du prince dans les cérémonies publiques , lorsqu'il falloit faire respecter la nation aux étrangers, lorsqu'enfin, dans les occasions périlleuses, il falloit animer les soldats, nous remontions cent fois plus haut que nous n'étions descendus; nous ramenions la fierté sur notre visage; et l'on trouvoit quelquefois que nous représentions assez bien.


... from the RetroRead library, using Google Book Search, and download any of the books already converted to Kindle format.

Browse the 100 most recent additions to the RetroRead library

Browse the library alphabetically by title

Make books:

Login or register to convert Google epubs to Kindle ebooks

username:

password:

Lost your password?

Not a member yet? Register here, and convert any Google epub you wish


Powerd by Calibre powered by calibre