BLTC Press Titles


available for Kindle at Amazon.com


The Picture of Dorian Gray

Oscar Wilde


The Art of Worldly Wisdom

Baltasar Gracian


Paradoxes of the Highest Science

Eliphas Levi


The Revolt of the Netherlands

Friedrich Schiller


Parallèle des anciens et des modernes en ce qui regarde les arts et les sciences

by Charles Perrault

Excerpt:

Je vous avoue, M. le Président que je ne puis m'empefcher de vous envier le plaisir que vous aliéz avoir dans la veuë d'un Palais où il y a

pour vous tant de beautez toutes

nouvelles.

LE PRESIDENT.

Vous médirez tout ce qu'il vous plaira, mais je doute que Versailles vaille jamais Tivoli ni Frescati.

L' A B B E\

J'admire vostre prévention. II y a plus de vingt ans que vous n'avez esté à Versailles, & vous prononcez hardi ment en faveur des belles Maisons d'Italie , attendez que vous Tayez vû. Mais j'ay tore. Quoyque Versailles renferme seul plus de beautez que cinquante Tivoli & autant de Frescati mis ensemble , il perdra toujours fa cause dans vostre esprit.

LE PRESIDENT.

Pourquoy m'estimez-vous si injuste»

V A B B E*.

C'est que je connoi,s vostre passion démesurée pour tout ce qui est estranger & esloigné , car vous estes parfaitement François de ce costé-lá.

LE PRESIDENT.

II est vray que nostre Nation a tousjours este accusée d'aimer les Estrangers jusqu'à la manie.

L'ABB E'.

Ce n'est pas encore tant l'amour des Estrangers qui vous rend injuste, que l'amour des Anciens.

LE PRESIDENT

Comment,l'amour des Anciens?

L' A B B P.

Ouy, l'amour des Anciens. Quand vous avez vû Tivoli , ce n'a point este la beauté de ses fontaines, de ses cascades , de ses statués & de ses peintures qui vous ont charmé ,

ç/a esté la feule pensée que Mecenas s'y estoit promené plusieurs fois avec Auguste; vous vous estes imaginé les voir ensemble dans les mefmes endroits où vous vous reposiez, vous y avez joint Horace qui leur recitoit quelqu'une de fes Odes, 8c peut-eltre avez-vous recicé cette Ode poilr vous représenter mieux «eque vous estiez bien aise de vous imaginer ^ toutes ces idées agréables íèfont jointes à celles des jardins ôc des fontaines , & comme elles íe font formées en mefme temps dans vostre esprit, elles n'y reviennent jamais l'une fans l'autre , de forte que c'est bien moins Tivoli que vous aimez, queíe souvenir de Mecenas, • -d'Auguste & d'Horace. La mefme choie est arrivée à Frefcati y vous y avez vû Cicéron au milieu de ses Amis, agitant ces questions savantes dont la lecture fatt encore aul jourd'huy nos délices, & je fuis seur qu'à vostre égard l'éloquence de Cicéron entre pour une plus grande parc dans la beaute de Frescati que tous ses jets d'eau & toutes íès cascades.

LE CHEVALIER. .

Le souvenir d'avoir passé le temps agreablement avec mes Amis dans une maison de campagne pourroic me Ja faire aimer plus qu'âne autre; mais je ne m'aviserois jamais de la trouver plus belle que Versailles , parce que Mecenas ou Ciceron s'y seroient promener.

t'ABB B\

C'est que la tendreste que vous avez pour vos Amis n'approche point de celle que M. le President a pour les Anciens.

LE CHEVALIER.

Je voy bien que le voyage ne se fera pas sans en venir aux mains pins d'une fois sur rrostre grandequeltion de la preference des Anciens sor les Modernes, ou des Modernes íur les Anciens. . u:

A?

VA BBF.

Le lieu où-nous allons ne me fera pas desavantageux , il me fournira rant de preuves par les beaux ouvrages dont il est rempli, de la suffisance des hommes de nostre fiecle , que je n'auray pas de peine à en placer quelques-uns au deíTus ou du moins á costé des plus grands hommes d'entre les Anciens.


... from the RetroRead library, using Google Book Search, and download any of the books already converted to Kindle format.

Browse the 100 most recent additions to the RetroRead library

Browse the library alphabetically by title

Make books:

Login or register to convert Google epubs to Kindle ebooks

username:

password:

Lost your password?

Not a member yet? Register here, and convert any Google epub you wish


Powerd by Calibre powered by calibre