BLTC Press Titles


available for Kindle at Amazon.com


The Fairy Tale of the Green Snake and the Beautiful Lily

Johann Wolfgang von Goethe, Thomas Carlyle, Rudolf Steiner


Theory of Colours

Johann Wolfgang von Goethe


The Secret Doctrine, Volume I Cosmogenesis

H. P. Blavatsky


Knowledge of Higher Worlds and its Attainment

Rudolf Steiner


Pensées

by Blaise Pascal

Excerpt:

1 Gilberte Pascal, sœur aînée de l'auteur des Pensées, née en 1620, mariée en 1644 à Florin Périer, morte à Paris, le 25 avril 1687. La Vie qu'on va lire parut pour la première fois en tête de l'édition des Pensées, donnée à Amsterdam en 1687. — Voir sur madame Périer : Mémoires de Fléchier, sur les grands jours tenus à Clermont, publiés par M. Gonod, p. 41.— C'était une femme très-instruite à qui son père avait appris l'histoire, le latin et les mathématiques.

2 « Le vingt-septième jour de juin mil six cent vingt-trois a esté » baptisé Biaise Paschal, fils à noble Estienne Paschal, conseiller » eslu pour le Roy en l'élection d'Auvergne, à Clairmont, et à no» ble damoizelle Anthoinette Begon ; le parrin noble Blaize Paschal, » conseiller du Roy en la sénéchaussée et siége présidial d'Auvergne, » audit Clairmont ; la marrine dame Anthoinette de Fontfreyde.

» Au registre ont signé Pascal et Fontfreyde. »

(Publié pour la première fois par M. Faugère, d'après les registres de la paroisse de Saint-Pierre de Clermont. Lettres et opuscules, Appendice n° 1.)

3 La famille Pascal était de condition et d'état recommandables plutôt que de qualité, et faisait partie du haut tiers état dans les charges. Étienne Pascal, maître des requêtes, avait mérité pour ses services d'être anobli par Louis XI. Notre Pascal, dans son épitaphe, est dit écuyer. (Sainte-Beuve.)—Voir Port-Royal, t. II, p. 447 etsuiv.

On trouve une généalogie de la famille Pascal dans le volume publié par M. Faugère sous ce titre : Lettres, opuscules et mémoires de madame Périer et de Jacqueline, sœurs de Pascal, etc. Paris, 1845, 1 vol. in-8", Appendice n" 2.

Voici ce que dit M. Cousin de la famille Pascal : « Quelle famille que celle des Pascal !... Dès que Richelieu de son regard'd'aigle aperçut Étienne Pascal accompagné de son fils Biaise, qui avait alors naire par les petites reparties qu'il faisait fort à propos, mais encore plus par les questions qu'il faisait sur la nature des choses, qui surprenaient tout le monde. Ce commencement, qui donnait de belles espérances, ne se démentit jamais ; car, à mesure qu'il croissait, il augmentait toujours en force de raisonnement, en sorte qu'il était toujours beaucoup au-dessus de son âge.

Cependant ma mère étant morte dès l'année 1626, que mon frère n'avait que trois ans, mon père, se voyant seul, s'appliqua plus fortement au soin de sa famille, et comme il n'avait point d'autre fils que celui-là, cette qualité de fils unique, et les grandes marques d'esprit qu'il reconnut dans cet enfant, lui donnèrent une si grande affection pour lui, qu'il ne put se résoudre à commettre son éducation à un autre, et se résolut dès lors à l'instruire lui-même, comme il a fait, mon frère n'ayant jamais entré dans aucun collége et n'ayant jamais eu d'autre maître que mon père.

En l'année 1631, mon père se retira à Paris, nous y mena tous, et y établit sa demeure. Mon frère, qui

une quinzaine d'années, et de ses deux filles, Gilberte et Jacqueline , il demeura frappé de la beauté de ces enfants, et au lieu de laisser le père les lui recommander, c'est lui qui les recommanda à se? soins, en lui disant : «J'en veux faire quelque chose de grand...»


... from the RetroRead library, using Google Book Search, and download any of the books already converted to Kindle format.

Browse the 100 most recent additions to the RetroRead library

Browse the library alphabetically by title

Make books:

Login or register to convert Google epubs to Kindle ebooks

username:

password:

Lost your password?

Not a member yet? Register here, and convert any Google epub you wish


Powerd by Calibre powered by calibre